Rooter ou Jailbreaker…stop ou encore ?

#geek – les termes jailbreaker ou rooter n’ont jamais autant été utilisés que ces derniers mois et pourtant ils pourraient disparaître.

Bon voilà MegaUplaod a fermé, et le hacking a du plomb dans l’aile de jour en jour. C’est un peu pire que cela en fait ces derniers jours, j’ai découvert que jailbreaker ou rooter pourrait être interdit. Je trouve cela très dommageable, autant que pirater (pardon partager) des vidéos en streaming peut être contraire à la liberté des internautes, mais s’en prendre au jailbreak ou au rootage là je ne sais plus comment cela s’appelle ? C’est le site nikopik qui attire l’attention des internautes sur ce risque.

D’où cela sort-il ? la Digital Millennium Copyright Act qui date de 1998 fixe aux Etat-Unis des règles en matière de droits d’auteur, elle a son pendant en Europe et en France. Lors de l’année 2010, cette loi a été revue pour statuer sur le cas du jailbreak et du rootage, et avait à l’époque reconnu leur légalité. Mais voilà cet article est à réévaluer régulièrement ce qui sera fait dans les prochains mois.

Le problème c’est qu’en 2010, Apple avait déjà fait de ses pieds et des ses mains pour rendre le jailbreak illégal mais n’avait pas obtenu gain de cause. Depuis la firme a pris du poids et même si le jailbreak est devenu légion, il cause du tort à certaines sociétés qui pourraient se regrouper plus fortement.

Cette partie sera à double tranchant car dans le même temps une association défendant les droits des internautes demande le renouvellement et même l’extension de la légalité du jailbreak aux consoles de jeux et aux tablettes tactiles.

Pour soutenir la défense du Jailbreak tapez… euux cliquez sur : www.eff.org/

Laisser un commentaire